Accueil > Blogue > Conduire l’automne, quels sont les risques?

Conseils et blogue

< Retour aux conseils

Conduire l’automne, quels sont les risques?

Tout comme la saison hivernale, la conduite en automne peut aussi avoir sa part de danger. En effet, l’eau qui s’accumule sur la chaussée, les nuits plus froides, les amoncèlements de feuilles
mortes, sont tous des éléments qui contribuent à augmenter les risques d’accident.

Saviez-vous que l’usure de vos pneus peut faire une grosse différence dans l’adhérence de votre voiture sur chaussée mouillée ou sur la glace noire. En effet, si vos pneus d’été ou 4 saisons ont une profondeur de bande de roulement inférieur à 5/32, il serait temps de penser à les changer. Un pneu usé évacuera moins bien l’eau et augmentera ainsi votre risque de
faire de l’aquaplanage ou de perdre le contrôle de votre véhicule.

L’utilisation du régulateur de vitesse peut aussi être nuisible dans ce type de condition. Le temps de réaction lors d’une situation d’urgence est augmenté lorsque notre pied ne se trouve pas sur l’accélérateur. Donc, il est très important de réduire notre vitesse et de garder une distance plus grande qu’à la normale avec le véhicule en avant de vous. La distance de freinage étant plus longue sur chaussée mouillée.

N’oubliez surtout pas d’avoir des essuie-glaces en bon état pour avoir une excellente vision lors de ces journées plutôt grises.

Bonne conduite! Soyez vigilants!

Distances de freinage